Bonnes Pratiques Google Apps

Ce blog publie des billets écrits par l'équipe de Kimind concernant l'utilisation des Google Apps et les meilleurs pratiques collaboratives qui en découlent. C'est une source de retours d'expériences unique dans le domaine, à destination des clients de Kimind et de sa communautés d'utilisateurs. 

Conférence sur Solutions de gestion de l’information en Saas et Cloud

publié le 15 févr. 2012 à 07:12 par Utilisateur inconnu   [ mis à jour : 15 févr. 2012 à 11:27 ]

Dans cette vidéo, Miguel Membrado (Kimind) et Ludovic Dubost (Xwiki) font un point sur l'histoire et les enjeux du Cloud computing et des solutions de gestion de l'information en SaaS.

L'offre de solutions en cloud se développe rapidement, qu'il s'agisse d'infrastructures ou de services. Mais que recouvre justement et précisément le cloud ? Quels modes de gestion de projet et de tarification induit-il ? Constitue-t-il une opportunité nouvelle pour les professionnels de l'information ? Les freins souvent évoqués (réversibilité, sécurité) sont-ils des risques réels ? Miguel Membrado balaye tous ces aspects dans la première vidéo, et Ludovic Dubost donne dans la seconde vidéo sa vision du domaine à travers le phénomène d'open source et le développement d'XWiki.

Partie 1(Kimind, Xwiki, Cloud computing, web 2.0, acteurs sur le Cloud, SaaS, PaaS, LaaS,)

Partie 2 (Productivité individuelle/collaborative, Partage, Google Apps, logiciels open-source collaboratifs, Web services)

Que faire si son Gmail se déconnecte automatiquement

publié le 1 juil. 2011 à 02:47 par Miguel Membrado

Suite à des modifications dans l'interface utilisateur de Gmail mises en ligne par Google aujourd'hui ou hier, plusieurs utilisateurs nous ont appelé car leur session Gmail se déconnectait toute seule au bout de quelques minutes, les empêchant de travailler.

La solution est tout simple, car il s'agit d'un problème de conflit au niveau du cache ou au niveau des cookies du navigateur. Il faut donc vider l'un et l'autre, puis le problème disparait.

Si vous êtes dans Chrome, c'est très simple, appuyez sur Ctrl-Shft-Del et la boîte de dialogue de nettoyage s'affiche. Ne sélectionnez que les options cache et cookies à vider, et depuis l'origine.


Les mêmes options sont disponibles dans FireFox bien entendu, il faut aller dans le menu des options et sélectionner le nettoyage de l'historique récent : 


Bien entendu la suppression des cookies oblige à se réauthentifier dans tous les systèmes qui auraient stocké l'authentification par défaut dans des cookies pour vous éviter de retaper les mots de passe. Assurez-vous donc de bien avoir tous vos mots de passe en tête, nous voyons souvent des utilisateurs ayant oublié leur mot de passe à cause de cette option de mémorisation...


Comment démarrer la transition (pour admins)

publié le 28 avr. 2011 à 23:49 par Miguel Membrado   [ mis à jour : 3 mai 2011 à 03:20 ]

Plusieurs administrateurs nous posent la question du démarrage de cette transition. Vous avez dans votre panneau d'administration Google Apps une zone jaune qui vous indique la procédure à suivre. Cliquez sur "Get Started" et suivez les instructions.


Si vous avez déjà partiellement transitionné certains comptes pour faire des tests, c'est cet écran-là qui apparaitra, et vous pourrez alors en transitionner d'autres.


Si vous avez demandé une transition totale et que certains utilisateurs restaient néanmoins en conflit de transition (en savoir plus sur la résolution des conflits), il est possible que ces instructions de transition n'apparaissent plus en page d'accueil du dashboard. Il vous faut alors aller dans la section "Users & Organizations" du dashboard, puis dans le sous-onglet "Services", et là vous aurez la possibilité de relancer l'opération.


Pour en savoir plus sur la transition elle-même et ses effets sur les utilisateurs, lire notre billet détaillé sur le sujet.

Pour conclure, n'hésitez pas à aller sur la page de Google dédiée à cette nouvelle infrastructure de gestion des comptes Google Apps, où vous trouverez tous les détails nécessaires pour bien comprendre comment cela fonctionne et quels sont les bénéfices pour vous et pour vos utilisateurs.


Finir la transition vers la nouvelle authentification Google

publié le 28 avr. 2011 à 05:33 par Miguel Membrado

Comme vous le savez déjà, Google est en train de finaliser son processus de "transition" vers son nouveau système d'authentification universel, regroupant l'authentification Google Apps originelle et l'authentification Google grand public utilisée par exemple pour accéder à ses comptes gmail.com et autres services de Google.

Rappelons que l'objectif de Google est (1) de n'avoir plus qu'un seul mécanisme d'authentification pour tous les services Google et (2) de donner ainsi accès aux utilisateurs de Google Apps à tous les services jusque là uniquement accessibles à travers les comptes "grand public".

L'authentification Google Apps se faisait jusqu'à présent à travers une mire d'accès située à gauche de la page d'accueil, telle que présentée ici sur notre domaine kimind.com : 


Seul le username était à utiliser (pas le @nomdedomaine.com) et le password.

Une fois les comptes Google Apps transitionné, c'est la nouvelle authentification par défaut, en fait la même que celle des comptes Google standard qui s'appliquera, comme dans l'image ci-dessous (elle s'affiche à droite de la page et toujours sur fond bleu clair, sans logo de votre société) : 


Vous noterez que cette fois le nom de domaine doit être ajouté dans le username, c'est-à-dire l'adresse email complète. Et le mot de passe reste le même bien entendu.

Vous aurez ensuite accès potentiellement à 60 nouvaux services Google à partir de votre compte Google Apps, si les administrateurs de votre domaine vous y autorisent puisqu'ils ont la main sur l'activation ou non de ces services, soit globalement, soit par unité organisationnelle.


En conclusion, cela signifie qu'à partir du moment où votre domaine Google Apps a été "transitionné", les utilisateurs pourront tomber soit sur l'ancienne mire soit sur la nouvelle mire. L'ancienne mire car s'ils se connectent à travers les URL de raccourci telles que http://mail.mondomaine.com, c'est cette ancienne mire qui s'affichera. Et s'ils se connectent à travers une URL standard Google de type http://mail.google.com, c'est la nouvelle mire qui s'affichera et qui leur permettra d'accèder également à leur compte Google Apps.

Si vous êtes utilisateurs, intégrez bien cette double possibilité d'authentification, sachant qu'à terme seule la nouvelle perdurera. Et surtout intégrez le fait que dans l'ancienne le username est sans nom de domaine et que dans la nouvelle il faut ajouter le nom de domaine (nous recevons souvent des appels de support de personnes qui ont oublié cette règle).

Si vous êtes administrateurs, sensibiliez vos utilisateurs et procéder à la transition si vous ne l'avez pas déjà fait, c'est le moment car d'ici quelques semaines l'opération sera faite automatiquement par Google, et il vaut mieux avoir alerté les utilisateurs au préalable et avoir fait la transition soi-même pour mieux les accompagner.




Transitionner les comptes Google Apps sans conflits

publié le 21 mars 2011 à 08:10 par Miguel Membrado   [ mis à jour : 22 mars 2011 à 09:47 ]

Comme vous avez dû en entendre parler, soit à travers Kimind, soit à travers la communication Google dans le dashboard administration de Google Apps, les domaines Google Apps sont invités à "transitionner" vers la nouvelle authentification Google, c'est à dire à remplacer l'ancienne authentification Google Apps dédiée à votre domaine par l'authentification standard de Google (celle du grand public). Ainsi il n'existe plus qu'une seule façon de se connecter à un compte Google (public ou pro) et les comptes Google Apps peuvent alors bénéficier d'une soixantaine de services supplémentaires associés à leurs comptes, et activables ou non par les administrateurs.

Mais pour mener à bien cette opération, il faut être sûr qu'il n'y ait pas de conflits. C'est à dire d'utilisateurs ayant créé des comptes Google grand public utilisant comme login leur adresse email professionnelle associée à leur domaine Google Apps (c'était indispensable jusqu'à il y a quelques mois pour pouvoir utiliser des services comme Analytics, AdWords, etc... sans créer de nouvelles adresses emails).

Si un tel conflit existe (et Google Apps l'indique lors du début de la procédure de transition), le plus simple est de résoudre les conflits au préalable, et d'enclencher la procédure de transition seulement après.

Voici donc la procédure à suivre pour résoudre un tel conflit.

Supposons que votre domaine Google Apps s'appelle acme.com et votre utilisateur Julie. Si Julie possède un compte Google grand public dont l'authentification est julie@acme.com, elle aura le problème de conflit. Si par contre Julie possède un compte grand public avec une authentification soit en @gmail.com soit en toute autre domaine non associé au compte Google Apps, il n'y a pas de problème/

Dans le cas où julie@acme.com est bien un compte grand public, il faut en fait renommer ce compte AVANT de faire la transition :

1/ aller dans les paramètres de compte : https://www.google.com/accounts/ManageAccount
2/ connectez-vous en utilisant votre compte julie@acme.com "grand public".

3/ soit vous possèdez une autre adresse email NON acme.com que vous pouvez associer à ce compte, dans ce cas vous aller dans Email adresses, et vous la rajouter.

a/ après l'avoir rajoutée, vous la sélectionnez comme adresse primaire.
b/ vous pouvez vous déconnecter et vous reconnecter en utilisant cette nouvelle adresse comme login pour vérifier que cela fonctionne.
c/ vous retournez dans la section des adresses, et vous supprimez votre adresse en 
julie@acme.com

4/ soit vous n'avez pas de nouvelle adresse à associer, vous pouvez créer une boite aux lettres gmail.com, en allant dans Gmail (le lien doit apparaître en bas de la page de compte dans les propositions de service). Là vous créez une nouvelle adresse en gmail.com du type julie.acme@gmail.com (ou toute autre combinaison, c'est votre choix)

a/ après avoir créer cette adresse gmail.com, vous retournez dans la gestion des comptes, vous associez cette nouvelle adresse à votre compte (en fait dans le cas d'un compte gmail.com cela est fait automatiquement par Google)
b/ vous la déclarez comme adresse primaire du compte, vous testez que vous pouvez bien vous reconnecter en l'utilisant
c/ vous supprimez l'ancienne adresse julie@acme.com du compte.

5/ une fois ce changement d'adresse fait pour votre compte grand public, vous aurez toujours accès à tous les services associés à ce compte grâce à la nouvelle adresse que vous avez choisie comme identifiant.

6/ une fois que vous avez fait cela pour tous les comptes Google grand public ouverts avec une adresse @acme.com, vous pouvez lancer la transition dans Google Apps, vous ne devriez plus avoir un seul conflit de signalé.

7/ une fois la transition effectuée, vous pourrez continuer à vous connecter en utilisant l'URL http://mail.acme.com (si vous aviez mis en place les redirections), qui arrivera sur l'ancienne mire d'authentification Google Apps, mais vous pourrez aussi vous connecter 
directement par exemple à http://mail.google.com en mettant votre adresse acme.com complète et votre mot de passe Google Apps associé.

8/ une soixantaine d'autres services Google deviennent ainsi associables à votre compte, dont Analytics, AdWords, Youtube, AdSense, Reader, etc.

Remarques complémentaires

  • n'oubliez pas dans la gestion de compte de votre compte acme.com, mais aussi du nouveau compte créé, d'activer la gestion multiple sign-in. Cela permettra d'ouvrir simultanément plusieurs comptes Google et de basculer de l'un à l'autre. Par contre cela vous empêchera d'utiliser le module offline de gmail si vous l'utilisiez.

  • il n'est pas possible de réunifier les deux comptes dont on a parlé (le compte grand public et le compte google apps). Les deux comptes restent donc séparés, chacun gérant ses services et ses données. Donc si vous gériez par exemple votre Google Analytics dans le compte grand public, vous ne le récupérez pas dans le compte Google Apps. Le mieux est d'inviter votre utilisateur Google Apps dans la gestion des utilisateurs de Google Analytics pour partager les données et ne pas avoir à recommencer de zéro.
Cela est valable pour beaucoup des services grands publics de Google.

Nous espérons que cette procédure vous aidera à anticiper les problèmes de conflit et migrer en douceur vers la nouvelle authentification Google.

N'hésitez pas à nous contacter au support si vous avez le moindre problème.

Qui a dit que Google Presentation ne permettait pas les animations ?

publié le 21 déc. 2010 à 13:45 par Miguel Membrado   [ mis à jour : 21 déc. 2010 à 13:50 ]

Une démonstration impressionnante de ce que l'on peut faire avec Google Presentation en matière d'animation. Ce qui est aussi intéressant, c'est que trois personnes en trois lieux différents on construit cela en trois jours. Impossible à faire avec un outil traditionnel...

Les animations elles-mêmes sont basées sur le séquencement des slides et non pas sur des effets d'animation pur et dure dont Google n'est pas vraiment doté. Mais comme quoi il est néanmoins possible de faire quand même les animations les plus complexes. Impressionnant...


Contourner un problème d'accès à Google Docs

publié le 3 sept. 2010 à 02:10 par Miguel Membrado

Depuis quelques mois, Google fait face à un problème récurrent concernant la gestion de multiples comptes Google Docs (associés à Google Apps) et des droits d'accès correspondants. En effet, lorsqu'un utilisateur gère plusieurs comptes simultanément, que ce soit un compte personnel (gmail.com par exemple) et un compte Google Apps, ou plusieurs comptes Google Apps, des messages d'erreur peuvent apparaitre lorsque l'utilisateur tente d'accéder à certains documents Google Docs, lui en interdisant les accès.

Le contexte

Depuis le lancement de Google Apps en 2007, Google avait implémenté une véritable gestion de cookies personnalisée pour chaque compte Google Apps qu'un utilisateur pouvait ouvrir dans son navigateur internet. Il était par exemple possible sans aucun problème d'utiliser 2, 3, 6 ou plus, comptes Google Apps simultanément dans le même navigateur, et de travailler indépendemment dans n'importe lequel des onglets ouverts sur chacun de ces comptes, sans qu'il n'y ait de mélange ou d'erreurs d'authentification pour passer de l'un à l'autre.

Depuis la fin mars et la modification en cours de l'infrastructure d'authentification qui va permettre à Google d'associer également les services grands publics à Google Apps grâce à une authentification homogénéisée, Google Docs ne fonctionne plus correctement dans cette phase transitoire et provoque quelques problèmes qu'il faut connaître pour pouvoir les contourner aisément.

Le problème

Prenons l'exempe suivant :

  • vous ouvrez 2 onglets chacun sur un compte de messagerie appartenant à 2 comptes Google différents (un Google grand public et un Google Apps, ou 2 comptes Google Apps)
  • vous cliquez sur le lien Documents dans chacune de vos boites aux lettres, ouvrant 2 nouveaux onglets listant vos Google Docs.
  • vous cliquez ensuite sur un des documents du premier compte, il s'ouvre normalement
  • vous cliquez ensuite sur un des documents du second compte, et vous verrez s'afficher un message d'erreur précisant que "vous ne pouvez pas accéder à ce document avec le compte xxxxx", xxxxx étant en fait le premier compte Google que vous aviez utilisé, et pas celui à partir duquel vous pensiez ouvrir le document.

Cette situation est systématique, plusieurs tickets ont été ouverts chez Google à notre initiative (et sûrement bien d'autres), et nous espérons que Google va résoudre définitivement le problème lors du lancement officiel de sa nouvelle infrastructure d'authentification.

En attendant, si vous êtes dans une telle situation (utiliser plusieurs comptes Google), vous risquez de vous retrouver à ne pas pouvoir accéder à certains de vos documents à cause de ce message d'erreur, et rester bloqué ne sachant pas quoi faire et vous demandant pourquoi Google vous interdit l'accès à un document que vous avez vous-même créé ou déjà ouvert (situation que nous vivons au quotidien, et qui arrive régulièrement à nos clients également, surtout entre comptes Google gmail.com et leur compte Google Apps).

Solution

1/ la solution radicale, si vous n'utilisez que 2 comptes, est d'utiliser 2 navigateurs différents pour accéder à chacun de vos comptes (ou le mode privé de vos navigateurs). FireFox par exemple pour votre compte perso gmail.com et Chrome pour votre compte Google Apps. Ainsi les deux comptes seront gérés dans 2 environnements totalement différents et aucun problème ne se posera.

Par contre si vous avez déjà été confronté au message d'erreur, il vous faut tout d'abord vider le cache et les cookies de votre navigateur avant de recommencer à travailler sur votre compte. Sinon le message d'erreur subsistera, car il s'agit en fait d'une erreur de gestion des cookies.

2/ Si vous utilisez plus de 3 comptes (avec 3 comptes on peut s'en sortir en rajoutant IE comme navigateur pour le 3 ème compte, même si nous déconseillons fortement l'utilisation d'IE, trop lent et consommateur de ressouces) vous n'avez plus de solution radicale, vous êtes obligé de cumuler au moins 2 comptes dans un navigateur.

Il faut alors être vigilant quand le message d'erreur d'accès à un document arrive. Il faut se rappeller que ce message d'erreur est un bogue de Google, que ce n'est pas un réel problème d'accès à votre document sur lequel vous êtes sûr de posséder les droits. Il faut alors fermer le compte avec lequel Google essaye d'ouvrir le document, revenir sur la page Google Docs générale du compte cible, et la raffraichir, et réouvrir le document souhaité. Normalement le document devrait s'ouvrir cette fois correctement.

Nous avons remarqué que cette erreur était systématique sur les documents de type spreadsheet et pas forcément sur les docs et les slideshow, bien que depuis 2 à 3 semaines, elle semble être devenue systématique également sur ces derniers.

Conclusion

La nouvelle infrastructure d'authentification en cours de déploiement par Google possédera une option explicite de gestion des comptes multiples, y compris sur l'équivalent actuel des comptes grand public gmail.com qui ne permettaient pas actuellement la gestion de comptes multiples contrairement à Google Apps. Elle devrait donc résoudre le problème et permettre à nouveau aux utilisateurs avancés de Google, ou tout simplement ceux utilisant Google dans plusieurs contextes différents (vie personnelle, professionnelle, étudiante, associative, etc.), de travailler de manière efficace et productive.

Car avec le succès grandissant de Google Apps et son intégration dans plus en plus d'entreprise, d'universités et d'associations, c'est bien à une telle situation que nous courrons rapidement, celle où beaucoup d'entre nous utiliserons au quotidien plusieurs comptes Google Apps simultanément, switchant tout au long de la journée de l'un à l'autre (j'en utilise 6 au quotidien). Il est clair que Google doit nous permettre de travailler simultanément sur tous ces comptes, avec des pages ouvertes dans plusieurs onglets d'un même navigateur, comme cela était le cas depuis 2007 jusqu'à ces derniers mois avec les comptes Google Apps.

Nous mettrons à jour évidemment cet article au fur et à mesure de l'évolution de la solution par Google.

Alertes automatiques ou notifications manuelles ?

publié le 2 sept. 2010 à 14:35 par Miguel Membrado   [ mis à jour : 3 sept. 2010 à 02:43 ]

Plusieurs mécanismes d'alerte et de notification sont disponibles dans Google Apps lorsqu'il s'agit de savoir si des modifications ont eu lieu dans Google Docs et dans Google Sites.

En général, lors de la prise en main de Google Apps, les utilisateurs cherchent à être alertés automatiquement des modifications faites sur les documents, ce qui est normal, puisqu'une fois qu'un document ou une page est partagée, on souhaite être averti de tout changement pour pouvoir éventuellement réagir ou le valider.

De la valeur d'une notification manuelle 

A l'usage il s'avère que, surtout lorsque les modifications sont nombreuses, on se retrouve assailli de messages d'alertes, et au bout d'un certain temps, on décroche, submergé par les messages.

Or après de nombreuses années de pratique de travail dans les espaces de travail collaboratif, même dotés de systèmes d'alertes automatiques, le meilleur mécanisme d'alerte reste la notification manuelle, celle faite par le collaborateur qui vient lui-même de mettre à jour le document ou la page, et qui considère qu'il est important que les autres personnes soient au courant.

La pertinence de cette notification sera nettement supérieure, puisque l'auteur de la modification ne l'enverra qu'après avoir fini l'ensemble des modifications du moment, et le récepteur de la notification ne recevra donc qu'un seul email, avec en plus un éventuel commentaire joint de l'auteur indiquant pourquoi la modification est importante.

Ce mécanisme existe dans Google Docs, malheureusement pas encore dans Google Sites. Dans Google Docs, il est accessible en cliquant sur la petite flèche à droite du bouton "Partager", et en sélectionnant l'élément de menu "Envoyer un email". La liste des personnes invitées dans le document s'affiche alors, et on peut sélectionner à qui on souhaite envoyer un email de notification, soit tout le monde par défaut, soit une sélection de personnes seulement. L'opération est donc toute simple, puisqu'il n'est pas nécessaire de sortir du document et d'ouvrir sa boîte aux lettres, une petite boite de dialogue s'affiche directement et permet l'envoi du message sans quitter le document.

Ce mécanisme a une très grande valeur dans le travail collaboratif, il faut seulement que les auteurs soient bien conscients de cela et qu'ils fassent les notifications adéquates.

Le cas de Google Spreadsheet

Google Tableur est un cas à part. En effet un mécanisme sophistiqué d'alertes à été développé depuis l'origine du produit, permettant de créer des règles d'alertes permettant de sélectionner le périmètre de cellules du tableau sur lequel on veut être alerté d'une modification. Soit tout le document par défaut, soit seulement une plage de cellules, soit une seule cellule particulière. Et plusieurs règles peuvent en plus être créées. 

On a ainsi la possibilité par exemple dans un tableau de reporting de n'être alerté que si la cellule présentant les résultats globaux est modifiée, mais pas les cellules présentant les résultats intermédiaires. Dans ce cas la notification automatique possède également une grande valeur, car elle peut être ciblée.

Le cas de Google Sites

Comme évoqué plus haut, Google Sites n'intègre pas ce système de notifications manuelles. Il n'intègre pas non plus de mécanisme de fil RSS auquel on puisse s'abonner (à part dans les pages de news dans le cas des Sites publics). La seule façon d'être alerté des modifications est :

  • soit qu'un des auteurs vous écrive un email à partir de sa messagerie (opération un peu plus lourde puisqu'il devra copier/coller l'URL de la page sur laquelle il travaillait dans un message rédigé dans GMail).
  • soit de s'abonner à l'ensemble du site, et à chaque enregistrement d'une nouvelle version de page, vous recevrez un email d'alerte avec une image du contenu de la page et en surbrillance le texte qui a été ajouté (ou effacé)
  • soit de s'abonner uniquement à une des pages qu'il vous intéresse particulièrement de suivre.

Sur des Sites n'évoluant pas très vite, c'est une solution qui fonctionne bien, mais sur des Sites modifiés tout au long de la journée, la boite aux lettres se retrouve très rapidement saturée d'emails. Si on utilise l'interface GMail, au moins l'ensemble des messages de la journée sont stockés sous forme de conversation et ne représentent qu'une seule entrée de la boite de réception. Mais si on utilise encore Outlook pour accéder à sa boite aux lettres, cela devient insupportable (il faut de toute façon se débarrasser d'Outlook au plus vite, l'interface GMail est bien plus productive à l'usage).

Tout est donc question de dosage et il faut espérer que Google améliore dans les mois à venir ce mécanisme d'alertes afin de rendre les utilisateurs encore plus efficaces dans le suivi des modifications de leurs Sites.

Bonne pratique

D'un point de vue organisationnel, l'expérience montre également qu'un auteur ne peut en aucune manière se baser sur des mécanismes d'alerte automatique pour penser que ses collègues seront au courant des modifications qu'il a faites. Car le collègue pourra toujours rétorquer que son alerte s'est désactivée, ou qu'il était justement noyé sour les alertes et qu'il n'a pu voir passer celle qui comptait, etc.

La bonne pratique qui se dégage pour un auteur est donc la notification manuelle comme point principal de communication auprès de ses collègues, avec la liberté en plus de n'informer des modifications que ceux qui en sont directement concernés. Comme cela l'email envoyé, qui contiendra un petit commentaire sur le pourquoi de la modification plus le lien vers le document ou la page modifiée, se retrouvera dans le cycle organisationnel et décisionnel habituel de la communication par email.

Bien entendu libre ensuite à chaque utilisateur de mettre en place ses alertes automatiques, à la fréquence qu'il souhaite, pour suivre tout travail intermédiaire supplémentaire.


Google Talk Windows et notifications d'email

publié le 18 juin 2010 à 08:02 par Miguel Membrado   [ mis à jour : 12 juil. 2010 à 01:39 ]

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore découvert, il est également possible de charger un client Google Talk lorsqu'on travaille sous Windows. Au lieu d'avoir le chat intégré à Gmail comme c'est le cas par défaut, on peut ainsi travailler en déporté sur son poste de travail, sans être obligé de revenir à sa boite aux lettres pour consulter ses chats. 

L'autre avantage de cette application windows est qu'elle charge aussi un module de notification d'arrivée des emails, ce qui est très pratique et souvent demandé par nos utilisateurs.

Pour installer ce module de chat Google Talk (pour Windows uniquement), il suffit de cliquer sur ce lien ou de vous connecter à votre page "hub", c'est à dire http://www.google.com/a/votre-domaine.extension.

Liens vers les conditions d'utilisation de Google Apps

publié le 7 mai 2010 à 09:19 par Miguel Membrado   [ mis à jour : 10 mai 2010 à 13:02 ]

Specific Gmail Legal Terms
Vous pouvez comparer avec les conditions d'utilisation de l'offre grand public gmail: http://mail.google.com/mail/help/terms.html

Rappel: Lors de la première connexion de chaque utilisateur, il est demandé d'accepter les conditions d'utilisation par l'utilisateur.

1-10 of 11